La rente viagère à titre onéreux est bien évidemment soumise à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), mais sa valeur de capitalisation dépend de plusieurs critères.

 

Rente viagère assujettie à l’ISF

La rente viagère peut être perçue en contrepartie de la cession d’un bien ou d’un capital, comme par exemple la vente d’un logement. De ce fait, elle est à prendre en compte pour l’impôt de solidarité sur la fortune, et sa valeur de capitalisation dépend notamment du sexe et de l’âge du bénéficiaire, sans oublier l’état de santé.

Récemment, le ministre de l’économie a été interrogé concernant l’assujettissement de la valeur en capital d’une rente viagère. La réponse n’en étonnera aucun, le gouvernement n’entrevoit pas l’idée de retirer la valeur de capitalisation de la rente viagère de l’impôt de solidarité sur la fortune.

 

Pour en savoir plus

Assemblée Nationale