A la suite d’un contrat de professionnalisation, les bénéficiaires ont plus de chance de réussir leur insertion professionnelle.

 

Devenir pro !

Mis en place fin 2004 et destiné aux jeunes de moins de 26 ans et aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus, le contrat de professionnalisation a deux finalités principales :

favoriser l’insertion professionnelle ;

– compléter une formation ou une expérience professionnelle avec une qualification.

Le contrat de professionnalisation procède par des périodes d’alternance entre l’entreprise et l’institution dispensant l’enseignement théorique.

 

Dares analyses

Selon une récente étude de la Dares, portée sur un échantillon de personnes ayant débuté un contrat de professionnalisation en 2006, les deux tiers des bénéficiaires d’un contrat de professionnalisation réussissent leur insertion professionnelle. Et dans 60% des cas ils restent chez le même employeur.

Dans cette étude Dares constate que la majeure partie des personnes choisissant ce procédé sont des jeunes de moins de 26 ans (88%), dont une petite partie a déjà travaillé plus d’un an (31%).

Soulignons que le contrat de professionnalisation est un bon moyen de se préparer à la vie professionnelle. L’étude nous montre d’ailleurs que 69% des personnes entrées en contrat de professionnalisation en 2006 ont obtenu la qualification préparée, et ont continué de travaillé par la suite (en CDI pour 60% des cas).

Enfin il est important de noter que les bénéficiaires du contrat de professionnalisation en ont conservé une opinion plutôt favorable, car 90% d’entre eux pensent : « Le passage par un contrat de professionnalisation est une expérience professionnelle valable sur le marché du travail ».

 

Pour en savoir plus

Dares Analyses