Depuis le 1er novembre dernier, les emplois d’avenir, promesse de campagne de François Hollande, sont effectifs et ouverts aux entreprises sous certaines conditions.

 

Pour quels jeunes ?

L’emploi d’avenir a pour objet de faciliter l’insertion professionnelle et l’accès à la qualification des jeunes sans emploi âgés de 16 à 25 ans au moment de la signature du contrat de travail. il doivent être :

– soit sans qualification,

– soit peu qualifiés,

et doivent rencontrer des difficultés particulières d’accès à l’emploi.

Exception
Les personnes bénéficiant de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé et remplissant ces mêmes conditions peuvent accéder à un emploi d’avenir lorsqu’elles sont âgées de moins de 30 ans.

L’emploi d’avenir est destiné en priorité aux jeunes qui résident :

– soit dans les zones urbaines sensibles ou les zones de revitalisation rurale,

– soit dans les départements d’outre-mer, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin ou à Saint-Pierre-et-Miquelon,

– soit dans les territoires dans lesquels les jeunes connaissent des difficultés particulières d’accès à l’emploi.

 

Pour quelles entreprises ?

Pour que votre structure puisse recruter en emploi d’avenir, vous devez être :

– un établissement des secteurs sanitaires ou medico-social ;

– ou une entreprise dans un secteur en développement et créateur d’emplois ;

– ou une association ;

– ou un organisme de l’économie sociale et solidaire ;

– ou une collectivité territoriale.

 

Qu’est-ce que c’est ?

L’aide relative à l’emploi d’avenir est accordée pour une durée minimale de 12 mois et pour une durée maximale de 36 mois, sans pouvoir excéder le terme du contrat de travail. Ce peut être un CDI ou un CDD.

Il se présente sous la forme :

– soit d’un contrat d’accompagnement dans l’emploi dans le secteur non-marchand ;

– soit d’un contrat initiative dans le secteur marchand.

L’aide financière de l’Etat dans le cadre de l’emploi d’avenir s’élève à :

35% pour les entreprises marchandes ;

47% pour les Entreprises d’Insertion (EI) et les Groupements d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification (GEIQ) ;

– et 75 % pour toutes les entreprises non marchandes.

 

Quelle est la marche à suivre ?

Si vous souhaitez recrutez en emploi d’avenir, voici 3 étapes simples à respecter :

1ere étape : contactez Pôle Emploi, la mission locale ou Cap Emploi (pour un jeune handicapé) le plus proche de chez vous. Cette démarche vous permettra de choisir entre plusieurs candidats, celui qui correspond aux attentes de votre entreprise.

2eme étape : retenez la candidature de votre choix. Vous avez alors à remplir la demande d’aide d’emplois d’avenir ainsi qu’un document de suivi et d’engagement, signés par :

– le jeune

Pôle Emploi, la mission locale ou Cap emploi,

– et par vous même.

3eme étape : signez le CDD ou le CDI

 

Pour en savoir plus !

– Le dépliant d’information pour les employeurs

– Le Guide pour les employeurs

– Le Cerfa correspondant

– la vidéo explicative du Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social