L’année 2012 a connu une légère hausse des procédures de redressement judiciaire, de liquidation judiciaire ou de sauvegarde par rapport à 2011, mais le chiffre reste élevé.

 

Bilan comparatif

2009

2010

2011

2012

Evolution 2012/2011
Sauvegardes

1396

1261

1419

1498

5,6%

RedressementsJudiciaires ouLiquidationsJudiciaires

directes

62 313

59 293

58 195

59 780

2,7%

Redressements judiciaires

19 614

18 842

18 518

18 475

-0,2%

Liquidations judiciaires directes

42 699

40 451

39 677

41 305

4,1%

Total France

63 709

60 554

59 614

61 278

2,8%

Dont PME > 50 salariés

666

472

507

558

10,1%

Ensemble emplois menacés

257 200

242 500

247 200

245 300

-0,8%

 

La société Altare nous rapporte dans son bilan 59 780 ouvertures de procédure de redressement judiciaire ou liquidation judiciaire pour cette année 2012. Bien qu’il s’agisse là d’un chiffre très élevé, il n’y a qu’une très légère hausse par rapport à 2011 (58 195) malgré une conjoncture délicate. Malgré une « conjoncture pesante », 2012 reste sous la barre des 60 000 ouvertures de procédures et n’établira donc pas un nouveau record de défaillances d’entreprises (le record étant pour l’année 2009 avec 62 313 redressements judiciaires ou liquidations judiciaires).

En plus détaillé, cela nous donne 18 475 procédures de redressement judiciaire et 41 305 procédures de liquidation judiciaire directe pour 2012.

Entre 2011 et 2012, le nombre de sauvegardes n’a pas beaucoup changé, il reste sensiblement identique (1498 en 2012 contre 1419 en 2011).

Tous les ans, il est facile de constater que ce sont principalement les micros-entreprises sans salariés et les TPE de moins de 10 salariés qui sont défaillantes (92% pour 2012). Cela va sans dire que les PME de plus de 50 salariés ne sont pas épargnées, en 2012 elles ont connu 18% de défaillance de plus qu’en 2011.

L’essentiel des dépôts de bilan concerne les activités du bâtiment avec une hausse de 2,2%. En ce qui concerne le commerce, les chiffres restent bas mais ce secteur connaît également une hausse, qui s’élève à 13% par rapport à 2011.

 

Pour en savoir plus

Les défaillances en France